La Pologne mène sa révolution conservatrice

[Analyse] (Le Monde, 22 décembre 2015) Des dizaines de milliers d’opposants dans la rue, des condamnations venues de toute l’Europe, une crise institutionnelle jamais vue depuis la transition démocratique. Avec le retour au pouvoir des conservateurs du parti Droit et justice (PiS), le 16 novembre, la Pologne est entrée dans une période troublée, sous le regard préoccupé de l’Europe et de l’opposition, qui s’inquiètent de voir le pays renouer avec des tendances autoritaires.

kaczor Lire la suite

Publicités

La démocratie polonaise face aux fantômes du passé

[Idées] (ParisBerlin magazine, août 2014) L’apaisement de la mémoire collective reste un défi majeur de la démocratie polonaise qui lutte encore avec son passé communiste. Rétrospective d’une démocratie jeune de quelque 25 années.

Le 4 juin dernier les Polonais célébraient le 25e anniversaire des premières élections partiellement libres qui amorcèrent en 1989 la chute du système communiste. Cette commémoration a été́ l’occasion pour le pays d’effectuer le bilan d’un quart de siècle de transformation politique, économique et sociale. Si le “retour vers l’Occident” a globalement fait l’objet d’un consensus au sein de la population et de la classe politique polonaises, le chemin, dans les détails, a été́ marqué par des remous et des clivages importants, dont les traces sont encore visibles aujourd’hui.

democratie-fantome

Lire la suite

Le match perdu de l’UE en Moldavie

[Reportage] (Europolitics, février 2015) En Moldavie, la Russie a tissé ses réseaux dans tous les domaines de la vie publique. L’UE essaye d’y accroître son influence. Sans succès.

La semaine précédant le carême orthodoxe, les visiteurs de l’aéroport de Chișinău ont eu le droit à un accueil haut en couleur. Dans le cadre des « Journées de la culture russe » organisées au sein de l’aéroport international, on pouvait y déguster des spécialités culinaires des rives de la Volga et sentir l’ambiance des danses folkloriques russes. Cette opération de communication, dans un lieu aussi symbolique que stratégique, n’est pas le fruit du hasard : depuis 2013, l’entreprise russe Komaks a obtenu une concession exclusive sur l’aéroport de Chișinău pour une durée de 49 ans. La société, basée en Sibérie orientale et présidée par un « ancien » officier des services secrets russes, a ainsi obtenu le monopole de la gestion des vols à destination et en provenance de l’UE, et ce alors même que le pays vient d’achever avec succès son processus de libéralisation avec le Vieux Continent. Ironie du sort, la transaction – dénoncée par les médias locaux comme non transparente – a été entreprise par un gouvernement soutenu par Bruxelles.

moldavie

Lire la suite