Le populisme s’ancre profondément en Pologne

[Analyse] (Le Monde, 24 octobre 2016) « L’impossibilisme. » C’est par ce néologisme que le président du PiS (Droit et Justice), Jaroslaw Kaczynski, caractérise la démocratie libérale. Un aspect contre lequel son gouvernement a la ferme intention de lutter. Un an après l’arrivée au pouvoir du parti ultraconservateur en Pologne, et même si l’interdiction totale de l’avortement a été rejetée, rien ne semble impossible pour la majorité.

Son projet de réforme de la société polonaise a un caractère total : il concerne tous les aspects de la vie publique, de l’économie au social, en passant par l’école, la culture et l’histoire. Les contre-pouvoirs, au premier rang desquels le Tribunal constitutionnel, perçus comme des freins à la « révolution conservatrice », sont en voie d’être neutralisés. Même s’il faut, à coup de projets de loi votés au nom de la sacro-sainte « souveraineté populaire », enfreindre la Constitution polonaise. Lire la suite

Publicités

Le gouvernement polonais accusé de révisionnisme sur la question juive

[Chronique] (Le Monde, 26 juillet 2016) La nouvelle « politique historique » promue par les souverainistes du PiS (Droit et Justice) au pouvoir en Pologne s’apprête à rouvrir des pages que l’on croyait tournées dans les manuels d’histoire. Cette forme particulière de patriotisme, chère au président du parti, Jaroslaw Kaczynski, exclut une approche critique de l’histoire du pays. Le 21 juillet, le Parlement polonais a élu, sous les ovations de la majorité conservatrice, l’historien Jaroslaw Szarek à la tête de l’Institut de la mémoire nationale (IPN). Son profil controversé est sur le point de rouvrir une vielle plaie historique dans les relations judéo-polonaises.

jedwabne-copie
Lire la suite